Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 09:31

Marc Zerbib et Maria Salmon souhaitaient échanger leur point de vue dans des lectures croisées le 13 novembre sur l’étude lacanienne du banquet de Platon. Maria interviendra seule, et pour cause : Marc nous a quitté le 24 août après une longue maladie.

La vie est faite de rencontres : celle que j’ai eue il y a quelques années avec Marc m’a marqué. Psychanalyste investi dans de nombreuses associations, il était avant tout philanthrope et ses réflexions philosophiques pleines d’humour lors de ses exposés à SOPHIA étaient la manifestation de son ouverture aux autres.

Depuis deux ans il envoyait périodiquement à ses amis des nouvelles de sa santé. Sans s’apitoyer sur lui-même, avec une impressionnante lucidité il détaillait sa maladie et ce qu’il subissait avec un détachement remarquable, comme s’il n’était pas concerné.

Les absents restent dans la mémoire des vivants et nous garderons le souvenir d'un ami, humaniste engagé, intellectuel brillant, discret, hors du commun.

Pour Sophia : Jean-François Boyer

Partager cet article

Repost 0
Published by sophia
commenter cet article

commentaires

gilles-troger@wanado.fr 30/10/2014 18:09

humaniste, oui, quand on a dit ça, on a tout dit, humaniste qui aimait la vie, qu'il vivait avec passion, dans sa profession, dans ses engagements,
c'est pourquoi on peut dire non pas qu'il est mort, mais qu'il a arrêté de vivre!
pourqoui?c'est pareil!
Non, mourir c'est être attrapé par quelquechose qui vient d'ailleurs,
lui, il a arrêtéde vivre parce qu'il ne pouvait plus manger de vie, il n'y avait plus de vie devant lui!
il avait grand appétit de vie, il en a mangé tant qu'il a pu!
et à force d'en manger dans tout ce qu'il faisait, il n'en est plus resté.
de vivre il ne trouva plus devant lui,
alors ne se nourissant plus de vie, il s'est trouvé n'avoir plus de vie, et il en est mort.
il a été tellement gourmand qu'il ne lui est pas resté suffisamment de vie pour vivre jusqu'au bout,
et pourtant, il est allé jusqu'au bout, fièrement.
nous nous reverrons au paradis des philosophes, s'il en est un!
salut, l'Ami.
Gilles troger, membre cofondateur de Sophia.